Mes 19 outils quotidiens en tant qu'entrepreneure freelance !

  • Le 28/04/2021
  • Commentaires (0)

Je vous partage aujourd'hui les outils que j'utilise au quotidien pour mon activité de Freelance.

À l'époque où j'ai démarré, j'ai découvert certains par le biais de blogueurs.

Alors comme je suis du genre partageuse je me dis que ça peut aussi vous servir !

Voici donc mes outils pratiques pour de multiples Freelance, quelle que soit votre activité !

 

outils entrepreneurs

Trello

TrelloAprès en avoir entendu parler à plusieurs reprises sur le web sans jamais l'avoir utilisé ni même en ressentir le besoin, un client m'a invité à prendre part à son tableau d'organisation rédactionnelle.

Je dois dire que je l'ai très vite adopté en me créant mon propre espace pour la gestion de tous mes clients et même pour ma to do list de la maison !

Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est simple, intuitif et très visuelChaque tâche est sous forme d'étiquettes que vous pouvez déplacer en fonction de l'avancée du projet. Par exemple, j'ai plusieurs colonnes : à faire, en cours, fini, à facturer.

Ça marche aussi bien pour mes articles en rédaction web que pour la création d'un logo ou d'une affiche… Il est possible d'attribuer différentes couleurs, c'est ainsi que je différencie mes clients réguliers. L'ajout de fichiers joints, dates, liens, commentaires… vous permet de vraiment tout centraliser au même endroit. 

La vue générale vous offre un regard clair sur l'avancée de votre travail. Pour moi qui compte désormais de nombreux clients habituels, c'est un moyen de m'y retrouver et surtout d'avoir toujours un œil sur les deadlines !

La formule gratuite suffit largement, mais si vous voulez aller plus loin, un abonnement vous offre encore plus de possibilités.

Les correcteurs orthographe / grammaire

Alors, je peux vous dire que vous avez beau être rédactrice et donc maîtriser un minimum le français, à force de lire et d'écrire toute la journée vous ne voyez plus rien !

C'est ainsi que peuvent se glisser fautes et coquilles en tout genre… j'utilise donc divers outils pour mettre la main rapidement sur les problèmes.

Ensuite, j'essaye de toujours laisser passer un laps de temps avant une relecture attentive et calme de mon travail.

Ça limite grandement les erreurs tout en sachant qu'il faut faire bien attention, car ces logiciels sont très loin d'être infaillibles surtout au niveau des nombreuses subtilités de conjugaison.

Langage toolLangage Tool

Il s'agit d'une extension Google très performante qui lit votre travail en temps réel, souligne les erreurs et vous propose automatiquement une correction.

C'est le number one incontestable, il est redoutable ! Seul hic, il ne fonctionne plus au-delà d'un certain nombre de caractères. Je ne sais pas combien exactement, mais quand même pas mal et en fait ça dépend du formatage de la page sur laquelle vous travaillez.

Si les textes sont scindés en de multiples blocs, il scrute bloc par bloc et ça ne pose plus de problèmes. Une version payante existe et j'avoue que j'ai déjà hésité à la prendre, car elle semble très intéressante et peu chère.

 

 

 ScribensScribens

C'est un correcteur en ligne qui est aussi très efficace et offre de très bonnes corrections rapides. Je l'utilise systématiquement pour recontrôler mes paragraphes. Les fautes soulignées sont quasiment toujours justes, y compris sur d'épineux point de conjugaison et autres difficultés de notre langue française !

J'ai découvert très récemment qu'il existait aussi en tant qu'extension web et je dois dire qu'il est encore plus top comme ça ! Il propose en plus des fonctionnalités supplémentaires comme les synonymes qui sont vraiment très commodes ! Cependant, il faut payer, chose que je n'ai pas fait et la version d'essai est très courte...

 

AntidoteAntidote

Je le place en dernier, car c'est celui que j'utilise le moins et que j'aime le moins. Il vaut d'ailleurs cher et je ne l'aurais jamais acheté, je l'ai eu par l'intermédiaire d'un client.

Franchement, tout le monde en fait un tapage chez les redacs et bah décidément, c'est confirmé, je ne suis pas comme tout le monde ! Pourquoi je dis ça : il soulève tellement de trucs (dont la plupart sont inutiles) que l'espace visuel est complètement pollué.

Résultat sur un grand texte on en vient à louper le primordial, noyé dans la masse. Les erreurs de conjugaisons, de genre et de nombre sont nombreuses.

En fait le truc ne se prend pas la tête, il souligne et nous suggère de vérifier ! Euh, mais attends on ne te paye pas pour ça ? Non parce que le petit gratuit d'à côté lui il a lu toute la phrase et bien compris tout seul…

Le logiciel veut clairement formater notre écriture en nous disant trop familier, trop ceci trop cela… non mais mec stp c'est moi la rédactrice pas toi, alors ne me dit pas ce que je dois faire et si tu veux écrire va y publie et te contente pas de mal corriger.

Je sais qu'un certain nombre de paramétrages sont possibles, clairement je n'ai pas fouillé, car je n'aime pas son fonctionnement. Cependant, je l'utilise parfois en toute fin d'article pour faire un dernier check final.

Comme tout est censé avoir été déjà contrôlé ça me permet d'avoir l'ultime vérification. Je le fais surtout sur les articles très longs, que les deux autres logiciels ne peuvent pas traiter en entier. Dernier point négatif, l'extension web ne veut jamais marcher !

Google doc / sheet

Google doc sheetC'est mon support premier d'écriture. Aussi puissant qu'un Word il permet d'écrire hors ligne et de sauvegarder automatiquement en temps réel et en ligne.

Par exemple, là je suis dans une salle d'attente tranquillement entrain d'avancer mon article plutôt que de perdre mon temps à ne rien faire...

Vous n'avez plus à vous inquiéter de perdre votre travail en cas de bug, de coupure de courant ou autres joyeusetés technologiques !

Il m'est déjà arrivé de perdre tout ce que je venais d'écrire à cause d'éditeurs sans sauvegarde et je peux vous dire qu'il y a de quoi péter un câble !

C'est la même chose sur Google Sheet, équivalent d'Excel, même si je l'utilise beaucoup moins. En bref, vous avez tous les avantages de la suite office, gratuitement ou que vous soyez.

Ah oui parce que c'est disponible aussi sur smartphone, vous récupérer votre travail à l'identique sur n'importe quel support, pc, tablette, téléphone…

Vous pouvez même partager vos documents avec d'autres utilisateurs et travailler dessus en même temps, en collaboration !

Photoshop

Photoshop adobe

J'aurais pu également citer Illustrator et InDesign mais ces deux derniers sont plus techniques et spécifiques au graphisme.

Tandis que Photoshop est vraiment multifonction, je l'utilise très souvent pour toutes mes activités !

En tant que graphiste bien sur, mais aussi en rédaction pour recadrer ou enregistrer les images au format Web, car il faut désormais très souvent fournir l'illustration pour les articles.

J'utilise aussi Photoshop pour mes feed réseaux sociaux, pour avoir un fond transparent sur quelque chose, pour modifier une couleur ou ajuster la luminosité ou la saturation d'une image… Bref tout ce qui peut servir au quotidien pour les éditeurs du Web. Certains utilisent Canva… moi Photoshop

ColorZilla

ColozillaCette extension Google s'avère très pratique pour récupérer le code d'une couleur sur une page Web.

Parce que pour harmoniser une présentation si vous n'avez pas le code exact de la couleur, c'est compliqué et croyez-moi une différence même infime entre deux nuances peut se remarquer. Bon OK il y a pire et parfois seuls les pros de l'image s'en rendront compte...

Mais globalement, c'est si simple qu'il est dommage de s'en priver. En plus vous pouvez aussi l'utiliser pour réussir à obtenir une couleur difficile.

Exemple : vous adorez le rose doré du flacon de parfum sur cette pub, c'est celle-là que vous voulez pour votre site, l'écriture de votre carte visite, faire part… et bien hop un petit clic et vous avez le code de cette superbe sublime nuance ! Chouette non ?

Super Simple Highlighter

Super simple highlighter

Lorsqu'on travaille sur un texte avec plein de sources différentes, il est super pratique de pouvoir surligner directement ce qui est essentiel pour s'y retrouver plus rapidement.

Cette extension Google permet de le faire assez facilement même si elle est un peu capricieuse sur certaines pages Web sans que je sache vraiment pourquoi !

C'est aussi utile si pour x raisons vous prenez un screen illustratif dans lequel vous voulez montrer un passage, des chiffres ou que sais je…

Count me up

Count me up Tout simple, mais bien pratique, Count me up est un compteur de mots et de caractères.

C'est une extension Google et donc c'est très simple, il vous suffit de surligner un texte et de faire clic droit pour avoir le renseignement.

Compter les mots est indispensable en rédaction web, ça servira donc peut-être à de nombreuses collègues, plutôt que de faire copier-coller sur un logiciel !

Hubstaff

Hubstaff

Je l'utilise actuellement avec une agence, mais je songe clairement à l'utiliser à des fins personnelles… c'est un tracker de temps. Il suffit donc de l'activer quand vous commencez à travailler puis de l'arrêter pour savoir en fin de compte votre temps de travail réel.

À mon sens, il peut avoir plusieurs intérêts : mieux organiser sa journée et se fixer des limites.

Gérer le temps passé sur un projet est important pour conserver un seuil de rentabilité. Avec une nuance tout de même, car ce qui peut sembler chronophage au début peut s'avérer in fine rentable, une fois que l'on maîtrise.

Calculer son temps est utile même pour les clients pour lesquels on travaille à l'heure, mais qui ont la plus grande confiance et n'imposent pas de tracking. C'est tout à leur honneur, mais comme moi j'aime être juste et rigoureuse, je compte scrupuleusement mes heures.

Du coup avec Hubstaff c'est directement plus simple, car toutes les données s'y enregistrent à la bonne date et selon un calendrier. Le plus dur reste finalement de penser à l'activer et à le désactiver.

Première ou Da Vinci

Premiere 1Bon là on touche à de la technique pure, mais clairement si vous voulez faire des vidéos pro, c'est un de ceux-là qu'il vous faut !

Bien sûr vous en trouverez d'autres, qui semblent plus simples à prendre en main et même gratuits, cependant le résultat n'est vraiment pas au rendez-vous et vos projets seront perdus si vous souhaitez ensuite permuter, car les formats sont différents d'un logiciel à l'autre (en mode timeline je veux dire).

Je sors à peine de ma formation montage donc je reste modeste. Bon, j'ai quand même un DEUG Arts du Spectacle option Cinéma, cependant je n'en étais pas encore à la technique pure dans mes études.

J'avais déjà bidouillé quelques films de famille par le passé et je connais la suite Adobe, je n'étais donc pas au niveau débutant sur le logiciel, de là à faire quelque chose de propre et publiable, il y a un monde...

Aujourd'hui, je me rends compte de l'immense possibilité et d'ailleurs ma première vidéo est presque terminée !

Attention il vous faudra du temps, beaucoup de temps ! Ou prévoyez directement de déléguer à un monteur.

Le moindre réglage peut être très long quand on débute. Ah oui autre chose, il faut un bon pc si non ça raaaameee!

Les réseaux sociaux

Instagram 1Instagram

Mon préféré vous l'aurez sans doute remarqué. Même si ce n'est pas une évidence pour une rédactrice web, ça l'est déjà un peu plus pour une graphiste.

Je suis surtout fan de fait-main et guette les merveilles des créateurs et c'est bien là que je les trouve. Les créateurs à l'honneur de mes articles viennent souvent d'Instagram à la base. D'ailleurs j'y ai aussi trouvé des clients redac… comme quoi !

 

FacebookFacebook

Je ne vais pas mentir, j'ai délaissé ce réseau depuis quelque temps déjà. Vous y voyez les mêmes publications que sur Instagram parce que j'ai relié les réseaux. Je n'ai clairement pas le temps de faire pour chaque et le taux d'engagement Facebook est dérisoire.

J'ai été sur des groupes par le passé et ma conclusion est claire : à plus ou moins long terme, il ne s'agit que de guerres d'ego, critiques, mépris, dénigrement de la concurrence et j'en passe.

J'ai lu des trucs tellement odieux sur certains que je m'en suis bien vite extirpé ! Alors certes à l'époque j'y avais trouvé quelques clients, mais ce n'est tellement pas moi que je n'ai pas franchement envie d'y rester juste pour la prospection.

À ce jour, je peux le dire j'ai la chance de ne pas avoir à prospecter, mes collaborations durent ou de nouveaux clients viennent spontanément à moi.

 

TwitterTwitter

J'ai un compte, cependant je n'y suis jamais, j'y ai jamais rien compris et ce n'est pas ma cible !

 

PinterestPinterest

J'aime beaucoup et y suis présente notamment pour présenter mes moodboard et articles. On trouve plein d'idées sur tout j'aime beaucoup m'y balader pour de nombreuses inspirations. Que ce soit pour le boulot ou le perso.

 

LinkedinLinkedIn

J'y renseigne mon profil pro également quand j'ai cinq minutes. J'y ai là aussi obtenu quelques propositions, mais j'avoue avoir du mal avec le format.

Et puis, le tout business je n’aime pas trop. De toute façon, je ne sais pas me vendre et je n'en ai pas envie.  Je préfère de loin la rencontre humaine (même en virtuel) avant de converser travail.

Vous comprendrez donc aisément pourquoi Instagram reste mon favori. Je crois véritablement qu'on ne peut pas être sur tous les réseaux (je parle bien sûr à mon échelle de microentreprise).

Il faut trouver celui sur lequel on se sent bien, celui sur lequel on a un échange réellement constructif, intéressant et productif. Pas juste poster pour poster…

Moi perso, je travaille mon feed Insta authentiquement. Après, je relaye sur Facebook et Twitter pour faire une sorte de veille, au cas où que quelqu'un m'y cherche. Ensuite, je diffuse certains de mes contenus sur Pinterest ou LinkedIn lorsque j'ai le temps.

Il ne faut pas oublier que les réseaux, c'est cool et ça peut être source de trafic et d'affaires, mais il faut être en mesure d'être pérenne sans.

Par conséquent, comme le temps, c'est de l'argent… tout le temps passé sur les réseaux, c'est des heures où vous ne bossez pas pour vos clients et ce temps-là n'est donc pas rentable si le réseau ne vous amène rien.

En conséquence, maximisez vos efforts sur votre préféré et celui où se situe votre cible !

Google Agenda

Google agendaJe note tout dessus aussi bien pour le pro que pour le perso !

Au moins je ne manque plus rien et ça synchronise directement entre mon tel et le pc.

Gestion par couleur, rappel, périodicité... bref tout ce qu'il faut pour être une femme, une maman et une entrepreneure organisée !

Pixabay

PixabayJe ne vous ferai pas une longue liste de banques d'images comme font certains, parce qu'il se trouve que pour en avoir déjà parcouru de nombreuses à mes débuts, la plupart des illustrations ne sont en fait pas totalement libres, ça renvoie sur du payant ou alors il faut insérer un lien crédit d'auteur…

Moi j'utilise principalement Pixabay car le répertoire est énorme et de bonne qualité. Parfois je pioche sur Unsplash ou Pexels aussi, mais beaucoup moins.

Et aussi souvent que je le peux, je réalise moi-même mes clichés.

 

Je crois n'avoir rien oublié et si c'était le cas, ou si je découvre d'autre trucs utiles je ne manquerais pas de les rajouter !

Vous en avez d'autres à suggérer ? Alors à vos claviers et laissez-les vite en commentaires !

Entreprise Graphisme Rédaction

Précédent : Rédaction et navigation PC : ces raccourcis qui no...   Suivant : "Le Fil d’Armelle" : test Serviettes Hygiéniques L...

Ajouter un commentaire