Faire son macérât huileux de Bellis

  • Le 07/05/2020
  • 33 commentaires

Chaque année, je regarde ce tapis blanc et jaune dans ma pelouse. Ce champ de pâquerettes condamné inlassablement à finir sous la tondeuse, à mon grand désarroi. J’adore les fleurs et c’est toujours un crève-cœur de les voir disparaître, pour autant, je n’aime pas franchement laisser le jardin en friche et l’herbe haute. 

Cette année, c’est en voyant ma fille courir dans les pâquerettes et se baisser pour en ramasser, qu’une idée m’est venue. Il me semblait bien, avoir déjà entendu parler d’huile de pâquerette. Après quelques recherches sur notre ami Google, j’avais confirmation, on parle très exactement de macérât huileux de Bellis, parce que le nom scientifique de la pâquerette est “Bellis Perennis”.

Ni une ni deux, je lance une super activité qui allait m’occuper un moment la belette et moi. Nous devions ramasser le plus de pâquerettes possible, pour remplir tout un pot et fabriquer notre propre huile de pâquerette !

 

Pourquoi faire soi-même son macérât huileux de bellis ?

Huile de paquerettes recette

La question de mettre la main à la pâte, plutôt que d’acheter du tout fait, ne se pose plus vraiment sur ce blog. Surtout que là, c’est d’une simplicité déconcertante et un enfant de maternelle pourrait aisément réussir, seul, toutes les étapes de la recette !

Ensuite, parlons un petit peu des avantages de cette huile de pâquerettes, parce que si cela n’en avait aucun, l’industrie de la cosmétique ne l’utiliserait pas et les magasins nature et bio n’en vendraient pas.

 

Propriétés du macérat de pâquerettes

L’huile de pâquerette à la particularité de resserrer les pores de la peau. Son utilisation a donc un effet tenseur et raffermissant, participant à la réparation cutanée. À long terme, ses bénéfices permettraient d’atténuer les cicatrices et vergetures, c’est bien pour cela que le macérât huileux de Bellis est recommandé pour les femmes enceintes ou après la grossesse. 

 

Ce n’est pas tout, la pâquerette est aussi appelée “l’arnica du pauvre”, car elle a des propriétés circulatoires. Son bénéfice est de ce fait exploité pour les problèmes de la circulation sanguine, comme les jambes lourdes ou encore la couperose.

 

Comment fabriquer son huile de pâquerettes ?

Huile de paquerettesBon, il me semble que j’ai assez évoqué les bienfaits du macérât huileux de Bellis. Je ne sais pas vous, mais moi, il me tarde de vérifier si cette huile est aussi extraordinaire ! Je vous propose alors de réaliser la recette ensemble. Dans les faits, parler de recette est quelque peu exagéré, car il n’y a en fait que deux ingrédients : les pâquerettes et une huile végétale.

 

Préparation du macérât de Bellis

Commencez par remplir tout un contenant de pâquerettes. Cueillez juste la fleur, en laissant le moins de tige possible. Après la récolte, rincez vos fleurs puis disposez-les sur un torchon afin de les laisser sécher quelques minutes au soleil. Une fois parfaitement sèches, placez les dans un contenant. Personnellement, j’utilise un bocal en verre, mais sans le joint, car le pot ne devra pas être fermé hermétiquement. 

Couvrez les fleurs d’huile végétale de votre choix, huile d’olive, de raisin, de tournesol, de noix... Veillez à ce qu’il reste un espace avant fermeture, si le bocal est trop plein vous ne pourrez pas mélanger son contenu comme il se doit.

 

Phase de macération des pâquerettes dans l’huile végétale

Huile de paquerettes1

Maintenant que tout est prêt et en pot, les pâquerettes entament leur macération dans l’huile. Pour ce faire, placez le pot devant une fenêtre, qui sera idéalement baignée de soleil direct pendant la journée.

Secouez le pot tous les jours afin que les fleurs s’imbibent de manière homogène d’huile, pour diffuser leurs bienfaits. En fonction de votre pot, et si le couvercle est trop serré, n’hésitez pas à l’ouvrir un petit peu dans la journée, afin qu’aucune trace d’humidité ne stagne à l’intérieur.

Poursuivez ainsi pendant minimum 15 jours, le mieux, étant d’attendre un mois. Veillez en revanche à ce qu’aucune trace de pourrissement ou de moisissures n'apparaisse.

Cela ne devrait pas être le cas si vous avez bien suivi les étapes, avec des fleurs bien sèches et entièrement recouvertes d’huile.

 

 

Récolte du macérât huileux

Macérat huileux de Bellis

 

Une fois la période de macération terminée, il est temps de passer votre huile. Utilisez une passoire très fine ou un linge, puis pressez au maximum les fleurs pour en extraire tout le macérât.

Conservez votre huile de pâquerettes dans un bocal fermé hermétiquement, à l’abri de la lumière. Si vous avez un contenant teinté, c’est l’idéal !

Certains associent des huiles essentielles. Moi, je n'en suis pas fan, elles n’ont leur place dans aucune des recettes que je donnerai ici. Ces dernières peuvent être dangereuses et même polluantes, la plus grande prudence s’impose !

 

 

 

C'est prêt ! Il n'y a plus qu'à utiliser, n'hésitez pas à me dire en commentaires, ce que vous pensez de cette recette cosmétique naturelle.

Vie quotidienne DIY-Fait-main

Commentaires

  • Yolande
    • 1. Yolande Le 03/05/2022
    Ma. Recette je ramasse mes pâquerettes les rince à l eau froide rapidement bien les séchés les mais dans mon déshydratateure je les sèche doucement quand les pâquerettes très sèches mettre dans un bocal bien tassé avec de huile de lin bio pendant 45 jours dans un meuble au sombre
    Jamais de pourriture de moisissure vous garder des mois dans des petits flacons
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 13/05/2022
      Merci beaucoup pour ce partage Yolande !
  • REYNES
    • 2. REYNES Le 25/03/2022
    Bonjour

    Ce message est destiné à Daniel Robin qui utilise les huiles essentielles pour les acouphenes de son épouse.

    Lui serait il possible de m'indiquer le nom de ces huiles essentielles !

    Merci beaucoup

    Cordialement
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 25/03/2022
      Bonjour, J'espère que Daniel Robin repassera par ici... dans le cas contraire avez-vous lu cette page ? https://www.optical-center.fr/acouphene-huiles-essentielles Elle renseigne sur ce sujet, cela pourra peut-être vous aider ! Probablement, pourriez-vous aussi demander en pharmacie, je sais que dans la mienne une marque d'huiles essentielles décline toute son offre en marquant dessus les maux traités, parfois ce sont des associations de plusieurs huiles. Il me semble avoir déjà vu marqué "acouphènes" justement. En espérant que vous trouviez, je vous souhaite une bonne journée !
  • Nathalie
    • 3. Nathalie Le 23/03/2022
    Bonjour,
    Merci pour cet article intéressant.
    Une précision : vous utilisez des pâquerettes "fraîches" , les faisant juste sécher parce que vous les passez sous l'eau. Vous ne les séchez pas entièrement (pendant 10 jours) avant de faire le macérât? Est-ce bien ça?
    Savez-vous ce que ça change de le faire avec des fleurs "fraîches" ou séchées?
    Belle journée,
    Nathalie
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 25/03/2022
      Bonjour Nathalie, Tout à fait j'utilise des pâquerettes fraiches, je fais juste sécher l'excédent d'eau du rinçage. Je ne pense pas que cela change grand-chose, toutefois je ne peux l'affirmer de manière certaine !
  • Danielle
    • 4. Danielle Le 06/03/2022
    Bonjour,

    Lorsque j'en ai préparé il y a 2 ans j'ai ajouté de la vitamine E pour la conservation. Effectivement ce qu'il m'en reste est toujours en parfait état, aspect, odeur... Et pourtant toi tu n'en parles pas dans ta recette... Tu la conserves combien de temps?
    Je viens d'emménager dans le Sud-Ouest, et la pelouse de ma nouvelle maison est blanche de pâquerettes que je vais cueillir cet après-midi...
    Merci d'avance pour ta réponse !
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 08/03/2022
      Bonjour Danielle, Moi, je l'ai gardé un an sans aucun souci ! Mais je pense que pour cela il ne faut pas faire un seul pot mais plusieurs petits, selon la quantité préparée. Forcément, un pot ouvert régulièrement et dans lequel on pioche durera moins longtemps car même avec toutes les précautions d'hygiène qui s'imposent, le contenu prend l'air et d'éventuelles bactéries. Il faut aussi choisir des pots de type conserves alimentaires avec le joint orange et le clapet de fermeture qui assure une très bonne étanchéité. J'ai même eu un mal de chien à ouvrir mon dernier pot tellement il s'était scellé naturellement, à l'ouverture l'huile était intacte. Bonne cueillette et préparation à toi !
  • Roger
    • 5. Roger Le 25/02/2022
    Bonjour, juste une petite précision pour cette recette, je déconseille le passage à l’eau des plantes, en effet l’humidité résiduelle peut entraîner des moisissures ensuite. Le mieux est de bien les essuyer avec un linge et surtout de ne pas les cueillir après la rosée ou la pluie. Voilà après plusieurs années de macérât huileux ce que j’ai pu déduire.
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 25/02/2022
      Bonjour Roger, Pour ma part, je préfère passer à l'eau mais en effet BIEN LAISSER SÉCHER ENTIÈREMENT avant de poursuivre la préparation. Car faire un macérat avec des fleurs recueillies dans l'herbe, où les chats passent et urinent, ou les pigeons défèquent constamment, ou la pollution retombe (même si moi je suis à la campagne mais plus proche des villes...), j'en passe et des meilleures, non merci ! Mais la remarque est tout à fait juste concernant l'humidité et ses méfaits, les moisissures étant aussi néfastes que ce que je viens de citer.
  • DANIEL ROBIN
    • 6. DANIEL ROBIN Le 07/01/2022
    J'utilise les huiles essentielles depuis quelques temps. J'observe les recettes et recommandations de différents spécialistes ayant publié à ce sujet.
    J'en suis particulièrement satisfait sachant que ce ne sont pas des panacées et ne peuvent tout guérir. Elles sont efficaces dès les premiers symptômes observés. Ne pas attendre que le mal se soit étendu. Toutes les huiles ne sont pas au top de ce que l'on espère et il faut rester raisonnable et savoir s'adresser à son généraliste si les résultats ne sont pas là, en moyenne sous une semaine de traitement.
    Ceci est mon expérience personnelle. J'utilise un mélange pour les acouphènes de mon épouse et ça aide un peu. Je les utilise pour les douleurs, chocs, articulations. J'en mets autour de l'oreille lorsque j'ai un soupçon d'otite. Et comme pour les médicaments les réactions dépendent du terrain de chaque personne. Il faut toujours faire une touche d'essai au creux du bras pour vérifier une éventuelle allergie. En même temp que l'endroit soigné on peut en appliquer une ou deux gouttes sur l'intérieur des poignets et les frotter l'un contre l'autre pour en augmenter l'efficacité. Dans tous les cas il faut suivre les indications données par les spécialistes. Pour ma part j'écarte tout ce qui est à ingérer. Les huiles peuvent être très violentes en bouches et je ne m'avise pas d'essayer. A n'utiliser qu'en externe à mon opinion et jamais à la portée des enfants.
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 12/01/2022
      Merci Daniel pour votre commentaire plein de bon sens !
  • CELINE VAN DE VOORDE
    • 7. CELINE VAN DE VOORDE Le 04/09/2021
    Coucou
    J'ai échoué l 'année dernière ,je retente cette année .Merci pour ces bons conseils.
    Bien cordialement .Céline
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 07/09/2021
      Bonjour Céline ! Je suis sûre que cela va marcher cette fois !
  • Viviane
    • 8. Viviane Le 07/07/2021
    Bonjour. J'ai bien suivi toutes les étapes et enfin après 1 mois j'ai mon huile. Merci pour vos conseils.
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 13/07/2021
      Vous m'en voyez ravie Viviane !
  • Carole
    • 9. Carole Le 06/07/2021
    Bonsoir ,
    Après un mois de macération dans de l’huile d’olive , je viens de filtrer et une odeur pas très agréable se dégage , est ce normal ?
    Merci
    Carole
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 13/07/2021
      Bonjour Carole, Difficile de vous répondre...l'odeur des macérats peut ne pas être particulièrement attrayante, celle du macérat de calendula est par exemple pas top top... Personnellement je ne trouve pas d'odeur particulière à celui de pâquerettes, mais peut-être qu'avec l'huile d'olive cela vous incommode ? La dernière explication serait que vos fleurs n'est partiellement pourries si elles n'étaient pas immergées complètement dans l'huile, mais dans ce cas vous auriez du vous en rendre compte par l'apparition visuelle assez nette de moisissures, petits poils blancs... Au moindre doute recommencez l'expérience !
  • France
    • 10. France Le 14/06/2021
    Bonjour, personnellement, je suis très huiles essentielles et j’en suis très contente. j’ajoute dans mon macérât quelques gouttes d’huiles essentielles de vitamine E. Au dire des amis et de la famille le résultat de ce traitement est très efficace puisque j’ai réussi à résorber les plis les plus voyants de mon visage et de mon coup. Je ne suis plus très jeune et je fais attention.
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 24/06/2021
      Bonjour, À chacun ses préférences sur ce sujet qui fait grand débat... Le principal est d'être très précautionneux et à l'écoute de son corps.
  • Claudine
    • 11. Claudine Le 04/06/2021
    Bonjour

    J’aimerai savoir s’il est nécessaire de mettre un conservateur, citron, extrait de pépins de pamplemousse.
    Si oui quel quantité doit - on mettre ?
    Combien de temps se conserve l’huile de pâquerettes ?
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 14/06/2021
      Bonjour Claudine Personnellement je n'en mets pas et mon huile se conserve sans problème un an dans un endroit frais et à l'abri de la lumière. À bientôt !
  • Martine Madlmayr
    • 12. Martine Madlmayr Le 22/05/2021
    MERCI beaucoup!
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 26/05/2021
      Avec plaisir Martine !
  • pascal ghyslaine
    • 13. pascal ghyslaine Le 19/05/2021
    bonsoir sandrine merci pour votre recette . Est ce possible de rajouter du beurre de karaté avec le macérât ? merci
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 26/05/2021
      Bonjour Ghyslaine, Je ne pense pas que le beurre de karité soit approprié, car il va solidifier.
  • jeanne
    • 14. jeanne Le 17/05/2021
    Bonjour,

    Je comprends que vous n'ayez pas envie de mettre des huiles essentielles dans vos macérâts, mais ne racontez pas n'importe quoi au fait qu'elles sont dangereuses et polluantes.

    Si vous n'aimez pas, ne racontez pas n'importe quoi ! Voyons…
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 26/05/2021
      Bonjour Jeanne, J'alerte simplement sur le fait que OUI les huiles essentielles peuvent être dangereuses lorsqu'elles sont mal maitrisées ou avec un public sensible. J'en veux pour preuve le nombre considérable d'accidents notamment avec des enfants ou personnes fragiles. Concernant la pollution, bien sûr on ne parle pas de produits chimiques, mais les concentrations excessives des huiles essentielles peuvent aussi être néfaste pour les écosystèmes et là encore des études commencent à pointer du doigt ce problème, car les huiles essentielles sont de plus en plus utilisées. Autre point, la production d'huiles essentielles demande une quantité astronomique de plantes pour une toute petite quantité d'huile récoltée. Le processus n'est donc pas sans conséquence pour l'environnement. Je n'ai jamais été fan des huiles essentielles, c'est vrai, mais ce que je dis est étayé par de nombreuses lectures que vous pourrez vous-même faire en cherchant un peu sur des sites SÉRIEUX...
  • Monique Drosseau
    • 15. Monique Drosseau Le 28/04/2021
    Bonjour, merci pour cette recette... Combien de temps puis je conserver ce pot ?
    Cordialement
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 01/05/2021
      Bonjour Monique, Vous pouvez conserver le pot un an sans problème, au frais et à l'abri de la lumière. Le mieux étant de faire plusieurs petits pots afin de les terminer petit à petit et donc de ne pas ouvrir trop souvent un gros pot. Car forcément, l'ouverture régulière pour en prélever est une source d'oxydation et de contamination en plus. À bientôt !
  • Isabelle Pons
    • 16. Isabelle Pons Le 12/04/2021
    A vous lire
  • Sandrine
    • 17. Sandrine Le 03/04/2021
    Bonjour est ce possible de les macérer dans de l'huile d'amande douce ?
    • clicetcreation
      • clicetcreationLe 01/05/2021
      Bonjour Sandrine, Oui tout à fait, vous pouvez choisir l'huile végétale que vous voulez ! À bientôt...

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire