Comment faire baisser le prix de création d'un logo ?

Si vous arrivez ici, c'est que vous cherchez par tous les moyens à faire baisser le prix de votre logo. Vous avez bien conscience que celui-ci est indispensable à l'identité visuelle de votre entreprise. Pour autant, votre budget n'est pas énorme et c'est un véritable frein. Plutôt que de vous répondre qu'il faut respecter le travail du graphiste (même si c'est vrai l'un n'empêche pas l'autre)... Ou encore vous expliquer que peut-être dans 10 ans, ce même logo vaudra cent fois plus parce que votre entreprise aura pris son envol. Je vous dis moi que c'est possible ! Ça fait du bien n'est-ce pas ? 

 

Faire baisser le prix de création d'un logo 

Il est possible de s'entendre avec le graphiste, en fait avec moi parce que je vais être claire, beaucoup de graphistes freelance ne sont pas enclins à faire de telles offres, pour réduire le coût d'une identité visuelle

Pour ce faire, il faut jouer sur les différents axes qui déterminent le prix de création d'un logo, mais ça vaut également pour une affiche, un faire-part ou tout autre prestation de communication visuelle

 

Rogner sur la qualité de son logo : la fausse bonne idée

J'évoque cette hypothèse, car il semble que certains soient prêts à rogner sur la qualité du logo, sans même se rendre compte des conséquences. Le plus souvent c'est par manque de connaissances techniques. C'est ainsi qu'on voit certains clients venir vers nous, expliquant qu'ils ont acheté leur logo une misère sur telle ou telle plateforme ou site internet généraliste. Résultat le travail n'est même pas vectoriel, en 72 dpi et un seul format… Quesaco dira le novice ? Et bien concrètement votre dessin (car on ne peut pas appeler ça un logo) est inexploitable ou presque. Vous pourrez l'apposer comme image de réseau social, sur votre site ou carte de visite en espérant qu'il y ait au moins un traitement de la transparence. En dehors de ça vous ne pourrez pas le redimensionner sans perdre en qualité visuelle et l'impression sera catastrophique. Bref un bon professionnel ne déroge jamais à la qualité, ce n'est pas une bonne idée, à moins d'aimer dépenser de l'argent à faire et refaire… Faute de comprendre immédiatement que trop peu cher cache forcément quelque chose… 

 

Faire l'économie du nombre de propositions de logo

En général, un graphiste freelance propose au moins deux voire trois axes créatifs pour un projet. Cela permet au client de se rendre compte et de Logo pas cher graphiste freelancechoisir la proposition qu'il préfère. Cette dernière fera ensuite l'objet d'un approfondissement, jusqu'à l'obtention du résultat final escompté. 

Évidemment, tout cela prend du temps, comptabilisé dans le tarif d'un graphiste pour un logoEt si le client a besoin de plusieurs propositions, c'est sans doute parce qu'il n'a pas vraiment poussé la réflexion. Ce dernier choisit de faire confiance au créatif, force de proposition. Bien sûr c'est possible, mais sachez que si vous espérez avoir un logo pas cher, vous allez devoir vous investir un peu plus. Et n'ayez crainte nul besoin d'être un pro pour cela. Le graphiste sera toujours là pour vous conseiller, il faut juste travailler autrement et anticiper

Avec un peu de méthode et une bonne communication graphiste/client, on peut partir directement sur une seule proposition, la bonne ! Mais comme je vous le disais, pour ce faire vous aller devoir engager vous-même la réflexion que mène souvent le graphiste. Cette étape prend du temps, avant même le premier trait, et est inclu dans la facture. 

 

Le brief de création de logo : le document gain de temps par excellence !

Le brief créatif logo est une liste de questions, relatives à l'élaboration de l'identité visuelle. Vous y décrivez votre société, la cible clientèle, la communication déjà en place… Ce document est la base de travail et de recherche. À partir de ça le Logo pas cher graphiste freelance orleansgraphiste imagine tout un univers et se projette dans le type de logo adéquat. Par exemple, le logo ne sera pas le même pour un public senior, que pour une cible teenager tendance.

Être extrêmement précis à cette étape, c'est fournir déjà au créatif toutes les clés nécessaires au début du travailN'hésitez pas à fournir plusieurs types de logo connus (ou moins) que vous aimez ou à l'inverse que vous détestez. Cet exercice, en plus d'affiner votre idée, va permettre au professionnel d'avancer beaucoup plus vite

Imaginez votre logo vous-même, avant d’attendre les propositions du créatif. Essayez de vous faire déjà une idée de votre identité visuelle idéale. Inspirez-vous sur le net mais attention, inspirer n'est pas copier ! À cette étape, et alors même que l'exécution n'a pas commencé, la communication est fondamentale. Mes conseils sont gratuits, peu importe le temps d'échange verbal ou écrit. Certains créatifs le font payer, c'est à voir avant même le devis. L'échange avec le graphiste lui permet de vous alerter immédiatement. S'il pense que ce que vous voulez, ne correspond pas du tout à l'image de votre entreprise, au message à véhiculer ou encore à la cible clientèle. Tous ces précieux conseils peuvent vous permettre de ré-orienter vos choix. 

Vous commencez à comprendre le processus ? Le graphiste réduira au maximum son temps de travail, pour n'être finalement que l'exécutant graphique. Il élabore techniquement le dessin vectoriel, issu de votre propre cheminement. N'hésitez d'ailleurs pas, à faire un ou plusieurs croquis. Ce n'est qu'une base, cela n'empêchera pas les modifications et le travail des détails. Mais déjà à ce stade, c'est sûr, un seul axe suffit. 

 

Limitez les droits de cession de la création de logo

En fonction des graphistes, le paiement des droits de cession diffère, et croyez-moi les modalités peuvent changer grandement le prix d'un logo ! Je vous épargne le cours de droit et si ça vous tient à cœur, je vous renvoie vers le code de la propriété intellectuelle. 

Pour faire simple, les droits de cession correspondent à l'autorisation d'utilisation du travail du graphiste, pour un temps donné, sur une échelle de territoire : local, régional, national, mondial. Il s'agit également de définir si nécessaire, les supports d'utilisation, leur nombre et les modalités de reproduction, l'autorisation de modification 

En fait, et même si souvent les gens ont du mal à le comprendre, en France une œuvre appartient toujours à son Logo pas cher graphistecréateur. Le logo appartient toujours au graphiste, et la cession éternelle d'une œuvre est caduque, quand bien même l'auteur le souhaiterait. C'est ainsi que la cession maximale sera donc de 70 ans, sachant qu'à cette échéance l'œuvre tombe dans le domaine public. 

Il n'y a aucun barème de tarification officiel. Le graphiste peut choisir de facturer un montant, un pourcentage ou même d'inclure la cession dans son tarif global. Certains se basent sur la taille de l'entreprise ou l'échelle de diffusion pour X années. Obligeant du coup, à refacturer la cession de droit par période. 

Personnellement, je ne me vois pas toquer à la porte d'un client 10 ans après et lui dire "coucou, tu n'as plus le droit d'utiliser le logo à moins de repasser à la caisse". J'estime que je réalise une prestation, je livre, je suis payée et voilà chacun est ensuite libre de disparaître au bout du monde ! Voilà pourquoi j'inclue les droits de cession et laisse libre l'utilisation multi-support en mondial, la plupart du temps. Par contre, je n'autorise pas la modification. J'estime qu'avec la grande liberté que j'offre, le client peut à minima refaire appel à moi s'il veut modifier le logo. 

Certains me diront que c'est un manque à gagner. Peut-être mais franchement, je préfère compter sur la flexibilité, en me disant que le client aura sans doute plein d'autres beaux projets à me confier. Plutôt que de capitaliser éternellement sur un travail fini depuis belle lurette ! 

 

Ne vous précipitez pas à commander votre logo pas cher

Si votre projet n'est pas encore assez mûr et réfléchi vous n'arriverez pas à vous décider pour votre logo. Vous risquez de changer sans cesse d'avis ou pire payer un logo et vous rendre compte un mois plus tard, que ça ne correspond pas à l'image que vous voulez finalement renvoyer. 

L'identité visuelle est l'aboutissement, la dernière étape. Trop de gens se précipitent parce que la micro-entreprise permet de lancer officiellement son activité très rapidement. Sauf que normalement, un long processus précède… Sauter cette étape importante c'est avancer dans un brouillard et ne découvrirLogo pas cher graphiste freelance chartres la réalité que lorsqu'elle s'impose à vous. L'entrepreneur doit être capable d'anticiper et prévoir, ficeler avant de décider et d'agir. Il en va de la pérennité de son entreprise. 

Si vous hésitez rien qu'au questionnaire de brief logo, c'est que vous ne savez pas parfaitement ce que vous voulez. Il est trop tôt pour penser au logo. Vous devez réussir à centrer l'essentiel de votre entreprise, ceux à qui vous voulez parler et pourquoi. Et ce même si vous vendez "juste" vos créations couture ou autre, le but est bien que ça marche n'est ce pas ? Alors ne négligez pas votre communication, c'est la base de nos jours. Un mauvais produit se vendra avec une bonne communication, par contre un très bon produit ne rencontrera jamais son public sans communication ! 

En conclusion, faire appel à un graphiste en arrivant avec toutes les bases, c’est s’ouvrir la possibilité de réduire le coût total du logo. Chaque création est unique, avec ses particularités, le mieux est donc de contacter un graphiste freelance. Après concertation, un devis clair et détaillé pour la création de logo est établi, vous pourrez donc vous décider en toute connaissance de cause.

Entreprise

Précédent : Test produits fait-main : carrés visage en tissus,...   Suivant : Faire son macérât huileux de Bellis

Ajouter un commentaire